D'anti à pro-nucléaire, le nouveau revirement de la Suède

15/12/2023
A la faveur d’un changement de gouvernement en octobre 2022, la Suède a changé sa politique en matière du nucléaire, passant de l’abandon progressif à l’annonce de la construction de nouveaux réacteurs. Et ce n’est pas la première fois que le pays subit un revirement sur le nucléaire.

Le mix électrique suédois est dominé par l’hydroélectricité et le nucléaire. Depuis plusieurs années, la Suède mise également sur l’énergie éolienne pour poursuivre son objectif : atteindre un mix 100 % renouvelable d’ici 2040. En matière de nucléaire, le pays scandinave dispose actuellement de 6 réacteurs en activité au sein de 3 centrales.

La Suède et le nucléaire, une histoire de revirements successifs au rythme des changements de gouvernement. Le pays disposait de nombreux réacteurs par le passé, mais en 1999 plusieurs d’entre eux ont été arrêtés suite au referendum datant de 1980, au cours duquel la population s’était majoritairement exprimée en faveur de l’abandon progressif du nucléaire.

Or en 2010, l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement de coalition de centre-droite permet d’envisager de nouveaux projets nucléaires. En 2014, avec l’arrivée d’un nouveau gouvernement, la sortie du nucléaire redevient l’option privilégiée.

Mais en 2023 nouveau retournement de situation : le gouvernement suédois vient d’annoncer la reprise de son programme nucléaire avec la nécessité de construire 10 nouveaux réacteurs d’ici 2045. Cette décision fait suite à l’électrification massive des usages, entraînant de fait un doublement de la demande électrique actuelle pour atteindre 300 TWh en 2045. La Suède entend donc s’appuyer sur l’énergie nucléaire pour répondre à cette demande.

 

Source : Révolution énergétique

Voir toutes les actualités
© actuenergie.fr 2024 -
Mentions légales
-
CGU
-
Plan de site
users
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram