Impact environnemental du numérique en 2030 et 2050

L’ADEME et l’Arcep ont présenté les résultats de leur étude prospective sur l’empreinte environnementale du numérique en France à l’horizon 2030 et 2050.

L’Ademe et l’Arcep alertent les autorités à propos de la consommation du numérique et ses impacts environnementaux. Pour les deux identités, sans action pour limiter la croissance de l’impact environnemental du numérique, l’empreinte carbone du numérique pourrait tripler entre 2020 et 2050.

 

« A horizon 2030, si rien n’est fait pour réduire l’empreinte environnementale du numérique et que les usages continuent de progresser au rythme actuel, le trafic de données serait multiplié par 6 et le nombre d’équipements serait supérieur de près de 65 % en 2030 par rapport à 2020, notamment du fait de l’essor des objets connectés » souligne l’Ademe

Quelques chiffres prévisionnels des évolutions entre 2020 et 2030 :

  • L’empreinte carbone du numérique en France : environ + 45%
  • Consommation de ressources abiotiques : + 14 %
  • Consommation électrique finale en phase d’usage : + 5 % (pour atteindre 54 TWh par an).
Voir toutes les actualités
© actuenergie.fr 2024 -
Mentions légales
-
CGU
-
Plan de site
users
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram