La Commission européenne propose de prolonger de 12 mois les mesures d’urgence énergétique

6/12/2023
Selon Gas Infrastructure Europe, la Commission européenne souhaite prolonger plusieurs mesures dans le cadre du règlement visant à soutenir la sécurité de l’approvisionnement en gaz de l’UE pour l’hiver.

Depuis le début de l’année 2022, de nombreuses mesures ont été introduites par l’UE afin de venir en aide aux États membres pour faire face aux effets de la crise énergétique et assurer leurs approvisionnements en énergie. On peut citer des mesures telles que : la transparence sur le marché du GNL, la fixation d’un référentiel prix du GNL, le mécanisme temporaire de gestion de la volatilité intra-journalière, la solidarité énergétique entre États membres ou encore un système d’agrégation de la demande et d’achat conjoint de gaz « AggregateEU ».

Toutes ces mesures devaient initialement prendre fin le 31 décembre 2023. Or la Commission européenne a proposé au Conseil européen de prolonger 3 mesures jugées nécessaires pour garantir la sécurité énergétique mais aussi pour atteindre les objectifs « Fit for 55 » de réduction des gaz à effet de serre (GES).

Les mesures concernées :

  • la transparence du marché du gaz naturel liquéfié et des règles de solidarité par défaut en cas de pénurie.
  • le mécanisme de correction des marchés pour protéger les pays de l’UE, particulièrement dépendante en gaz, à une exposition des prix plus élevés que d’autres marchés dans le monde.
  • toutes les règles d’urgence visant à raccourcir et accélérer les procédures d’octroi de permis pour les projets d’énergie renouvelable et les projets de réseaux et infrastructures nécessaires à l’intégration de l’énergie renouvelable dans le réseau électrique.

 

Source : Gaz d’aujourd’hui

Voir tous les Flash Actus
userscrossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram