La filière des gaz liquides vise 10% de biopropane en 2033

26/10/2023
Le 12 octobre dernier, la filière des gaz et biogaz liquides, principalement utilisée en zones rurales, a annoncé visait 10% de biopropane d’ici 2033 et demande le soutien des pouvoirs publics.

La filière des gaz liquides a salué la décision d’Emmanuel Macron de ne pas interdire les chaudières gaz, ce qui aurait laissé de très nombreux français des zones rurales sans solution. En effet, près de 33% des Français vivent en zone rurale, soit environ 12 millions de logements, et 72% d’entre eux se chauffent grâce aux gaz liquides car plus de 24 000 communes françaises ne sont pas raccordées au réseau de gaz naturel.

Le biopropane est produit à partir de matières premières renouvelables, principalement issues d’huiles et de déchets végétaux, il émet 60 g de CO2 par kWh sur l’ensemble de son cycle de vie, selon l’Ademe, ce qui représente 80 % de moins que le fioul.

Audrey Galland, déléguée générale de France Gaz Liquides, estime que le biopropane aura alors un « rôle important à jouer dans la décarbonation de la ruralité » puisque la filière s’estime en capacité d’atteindre 10 % de biopropane en 2033.

« Nous voulons un soutien de l’État au même titre que l’ensemble des énergies renouvelables » indique la présidente de France Gaz Liquides, Anne de Bagneux. La filière demande la prise en compte de la ruralité en n’excluant pas des dispositifs d’aides les biogaz liquides qui représentent selon la filière une solution disponible, ne nécessitant pas d’installation spécifique et au plus près des territoires ruraux.

 

Source : France Gaz liquides

Voir toutes les actualités
© actuenergie.fr 2024 -
Mentions légales
-
CGU
-
Plan de site
users
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram