Les Sénateurs suppriment l'objectif de réduction à 50% de la part du nucléaire dans le mix électrique

25/01/2023
Le projet de loi du Gouvernement pour la relance de l’énergie nucléaire a été revu en première lecture par le Sénat. Une modification majeure a déjà été apportée : la suppression de l’objectif de réduction à 50% de la part du nucléaire dans le mix énergétique français.

Le Gouvernement souhaite relancer le nucléaire en France, notamment afin de remplacer progressivement le parc actuel vieillissant et trop peu productif pour assurer notre sécurité énergétique. Le président de la République a annoncé son intention de construire six nouveaux réacteurs et souhaité que soient lancées les études pour la construction de huit autres.

Le projet de loi présenté au Sénat vise à simplifier les procédures administratives pour favoriser la construction de nouvelles installations à proximité des centrales nucléaires actuelles. Parmi les principales mesures présentes dans le texte : les sites seront dispensés d'autorisation d'urbanisme, le contrôle de conformité étant assuré par l'Etat, le droit d'expropriation sera assoupli et les travaux sur les bâtiments non destinés à recevoir des substances radioactives pourront être engagés avant clôture de l'enquête publique.

Un point majeur a été revu et supprimé par les Sénateurs : l’objectif de réduction à 50% de la part du nucléaire dans le mix énergétique. Un tôlé pour les organisations écologistes telles que Greenpeace qui juge « scandaleux » cette décision et pour qui le projet de loi passe outre le débat public sur la construction de nouveaux réacteurs nucléaires.

Si la Ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, se veut rassurante sur le « processus d’autorisation environnementale » et la sûreté nucléaire, les opposants au nucléaire n’en démordent pas. Un passage en force qui ne passe pas et la décision des Sénateurs ne va pas calmer les esprits. Décision très surprenante quand on sait qu’un mix énergétique plus équilibré doit permettre à la France d’assurer son autonomie et sa sécurité énergétiques grâce à une pluralité des énergies.

 

Source : La Tribune

Voir toutes les actualités
© actuenergie.fr 2024 -
Mentions légales
-
CGU
-
Plan de site
users
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram