Mots-clés :

Le projet d’Éolien Flottant de Groix-Belle-Ile abandonné.

Le pétrolier anglo-néerlandais Shell, l’un des trois membres du consortium chargé de financer, de construire et d’exploiter le projet d’éolien flottant de Groix et de Belle-Ile-en-Mer, dans le Morbihan, a annoncé, mardi dernier, le retrait du projet en raison de la hausse des coûts et de "défis techniques et financiers".
Par Actu énergie
25 novembre 2022

Un parcours semé d’embûches

Ce projet breton de 300 millions d'euros, devait initialement permettre de tester trois éoliennes flottantes, technologie qui représentait l'avenir de l'éolien en mer, en permettant d'installer des parcs plus loin des côtes, était porté par un consortium réunissant de 3 entreprises : Shell, la Banque des territoires et le chinois CGN

"Les conditions économiques liées au projet ont été significativement modifiées, remettant en cause, pour l’ensemble des partenaires du consortium la viabilité économique du projet", précisent les représentants du consortium.

Outre les difficultés rencontrées avec la crise énergétique, le projet a également souffert du retrait des turbiniers General Electric, des éoliennes de 6MW de Vestas, puis de la cessation d’activité du fabricant de flotteurs Naval Group.

Et après ?

Pas de panique. Trois autres fermes pilotes flottantes sont tout de même annoncées en France, en Méditerranée, pour structurer une filière forte de l’éolien flottant.

La France doit d’ailleurs inaugurer dans quelques jours son tout premier parc éolien, composé de 80 éoliennes posées face à Saint-Nazaire, compte sur l’éolien flottant pour répondre à son objectif 2050 : la production de 40 gigawatts.

L'État a également alloué via le plan France 2030, près de 300 millions d’euros en soutien au développement des technologies et installations industrielles et portuaires nécessaires à la montée en puissance d'une filière hexagonale.

Sur le même sujet

Construire une habitation en bauge en respectant les normes RE2020, c’est possible.

Le projet franco-britannique « CobBauge » vient de présenter les résultats très encourageants pour développer un bâti en bauge, un mélange de terre et de fibre végétale, construit selon des critères modernes de performance énergétique et environnementale.

L'Allemagne débranche ses trois derniers réacteurs

Historique, ce samedi 15 avril 2023, l’Allemagne a débranché ses trois derniers réacteurs nucléaires pour faire le pari de réussir sa transition verte sans l'énergie atomique.
1 2 3 7
Le site d'information pour les professionnels de l'énergie.
© actuenergie.fr 2024 -
Mentions légales
-
CGU
-
Plan de site
userscrossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram