Mots-clés :

Réformes majeures de MaPrimeRénov’ en 2024 : tout ce que vous devez savoir

Le gouvernement a récemment détaillé les ajustements à venir pour MaPrimeRénov’ à partir du 1er janvier 2024. L'objectif est d'atteindre 200 000 rénovations performantes en 2024. Découvrez l'essentiel de ces changements.
Par Actu énergie
25 novembre 2023

Comment sera organisée Ma Prime Rénov' 2024 ?

Ma Prime Renov’ 2024 sera organisée autour de deux piliers distincts :

Le pilier « Efficacité » : qui maintiendra les aides pour des gestes individuels ou de petits groupes de travaux, alliant l'isolation et le remplacement d'une chaudière.

Le pilier « Performance » correspond au « parcours accompagné » : qui encouragera les ménages à entreprendre une rénovation globale de leur logement. Ce programme offrira des incitations financières plus importantes et exigera l'assistance de 'Mon Accompagnateur Rénov'.'

Le dispositif MaPrimeRénov’ restera-t-il ouvert à tous les propriétaires (occupants ou bailleurs) en 2024 ?

Oui, le principe d'accessibilité demeure inchangé : tous les propriétaires, qu'ils résident dans leur logement ou non, peuvent bénéficier de MaPrimeRénov’.

 

Quelles sont les conditions de ressources pour MaPrimeRénov’ en 2024 ?

Le montant de l'aide continuera de dépendre des revenus, classant les ménages en 4 catégories. Les foyers les plus aisés ne pourront bénéficier d'aides que pour une rénovation globale.

Les CEE obtenus lors d'une rénovation globale seront-ils gérés par l'Anah en 2024 ?

Oui, les CEE seront valorisés directement par l'Anah pour les rénovations globales, tandis que pour les autres travaux, ils seront gérés en complément de MaPrimeRénov’ par Effy.

Tous les logements pourront-ils bénéficier de MaPrimeRénov’ en 2024 ?

Oui, MaPrimeRénov’ concernera toutes les résidences principales, qu'il s'agisse de maisons individuelles ou d'appartements.

Le DPE sera-t-il obligatoire pour accéder aux aides mono-travaux ?

Oui, pour bénéficier de MaPrimeRénov’ pour des mono-travaux, les foyers doivent fournir un DPE postérieur au 1er janvier 2018, indiquant une classe énergétique entre A et E.

Les passoires thermiques seront-elles éligibles à ce parcours ?

Non, les passoires thermiques ne seront plus éligibles aux aides mono-travaux, mettant l'accent sur la rénovation globale.

Les aides aux monogestes de travaux seront-elles maintenues ?

Oui, mais uniquement pour l'installation d'un système de chauffage ENR. L'isolation thermique nécessitera la réalisation préalable d'un bouquet de travaux.

Un ménage pourra-t-il installer une chaudière à gaz avec ce parcours ?

Non, l'installation d'une chaudière à gaz ne sera pas éligible à MaPrimeRénov’, alignée sur les règles en vigueur depuis le 1er janvier 2023.

Les aides à l'isolation thermique s'arrêteront-elles en mono-travaux ?

Oui, l'isolation thermique seule ne bénéficiera plus de MaPrimeRénov’’, sauf si réalisée en même temps qu'un changement de chauffage.

Dans quel cas "Mon Accompagnateur Rénov" sera-t-il nécessaire ?

Pour toute rénovation d'ampleur, un conseiller indépendant, "Mon Accompagnateur Rénov’", sera obligatoire, une partie de son coût étant prise en charge par l'aide de l'Anah.

La réalisation de certains gestes sera-t-elle obligatoire dans le cadre d’une rénovation d’ampleur ?

Oui, une rénovation globale devra comprendre au moins deux gestes d'isolation thermique, le traitement de la ventilation, et, si nécessaire, le changement du mode de chauffage.

Des gestes de confort d'été pourront-ils être financés par MaPrimeRénov’ ?

Oui, une nouveauté en 2024 autorise le financement de travaux de confort d'été, tels que l'installation de pompes à chaleur air/air, de brasseurs d'air, et de protections solaires de parois vitrées.

Sur le même sujet

MaPrimeRénov’ : le bilan depuis 2020

L'Observatoire national de la rénovation énergétique, relevant du ministère de la Transition écologique, a récemment publié une analyse des rénovations entreprises dans le cadre du programme MaPrimeRénov' sur la période 2020-2022. Cette étude offre un aperçu des tendances et des résultats clés.

Mon AccompagnateurRénov’ kesako et comment obtenir l’agrément ?

Le dispositif Mon Accompagnateur Rénov’, inscrit dans la loi Climat et Résilience de 2021 et visant à encadrer les travaux de rénovation énergétique chez les particuliers, entre en vigueur cette année.
userscrossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram