Mots-clés :

Sûreté nucléaire : quels changements si l’IRSN venait à être supprimé ?

L’exécutif a annoncé le 8 février son intention de supprimer l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire, l’IRSN, pour réunir ses compétences techniques avec celle de l’Autorité de Sûreté Nucléaire et du Commissariat à l’énergie atomique. Une nouvelle qui ne réjouit pas les salariés et les scientifiques qui témoignent de leur opposition à ce plan de réorganisation qui, selon eux, dégraderait la qualité des expertises.
Par Actu énergie
2 mars 2023

Quel est le rôle de l’IRSN ?

L’IRSN est une sorte de police scientifique de la sûreté nucléaire, forte de ses plus de 20 ans d’expertise, elle vise à surveiller l’exploitation de l’énergie nucléaire comportant des risques, comme le rejet de déchets radioactifs souvent nocifs pour l’homme et pour l’environnement.

En France, la surveillance de l’exploitation de l’énergie nucléaire est organisée en deux temps :

  • Une surveillance interne réalisée par l’exploitant
  • Une double surveillance organisée par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) et l’IRSN.

 

Que changerait l’amendement voté par le gouvernement ?

Tout d’abord, cette fusion fait partie du projet de loi d'accélération du nucléaire.

L’exécutif souhaite, en supprimant l’IRSN, fluidifier les processus d’examen technique et de prise de décision de l’ASN pour répondre au volume croissant d’activités lié à la relance de la filière nucléaire.

Avec cette réorganisation, les scientifiques, les syndicats et les 1700 salariés de l’IRSN craignent une expertise moins complète et moins indépendante.

Par ailleurs, jusqu’à présent, tous les avis de l'IRSN étaient publics. En cas de fusion, cette transparence pourrait également prendre fin.

De plus, l’IRSN avait un autre terrain d’expertise, celle du domaine la recherche sur les risques nucléaires et radiologiques, qui pourrait également à terme être prise en charge par le Commissariat à l’énergie atomique.

Sur le même sujet

Thermostats connectés : une nouvelle prime gouvernementale pour l'économie d'électricité

À partir du 1er janvier 2024, les thermostats connectés permettront de réaliser de grandes économies d'électricité grâce à une prime gouvernementale fraîchement annoncée.

Soutien aux consommateurs d'énergie : Le Gouvernement détaille son plan pour 2024

Les ministres de l'Économie et de la Transition énergétique révèlent les mesures clés visant à accompagner les professionnels de l'énergie face aux fluctuations des prix.
1 2 3 25
Le site d'information pour les professionnels de l'énergie.
© actuenergie.fr 2024 -
Mentions légales
-
CGU
-
Plan de site
userscrossmenu
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram