Mots-clés :

Une nouvelle industrie du méthanol émerge, décarbonant la production et visant l'autosuffisance en Europe

Plusieurs PME, dont Elyse Energy, se lancent dans la production de "e-méthanol" pour réduire les émissions de CO2 et garantir une source de matières premières décarbonées pour diverses applications industrielles.
Par Actu énergie
26 octobre 2023

Ce n’est plus une nouvelle, l’industrie mondiale est confrontée à un impératif de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre.

L’une des matières premières clés, le méthanol, n'y échappe pas. Le méthanol est utilisé dans de nombreuses applications, allant des solvants aux additifs de carburant, mais sa production traditionnelle repose presque entièrement sur des énergies fossiles, entraînant des émissions de CO2 considérables.

Contexte

Actuellement, 65 % du méthanol est fabriqué à partir de gaz naturel et 35 % à partir de charbon, générant environ 300 millions de tonnes de CO2 par an.

Cependant, des entreprises innovantes, telle qu'Elyse Energy, basée en France, sont en train de changer la donne. Fondée en 2020, Elyse Energy se concentre sur la production de méthanol décarboné, également appelé "e-méthanol".

Cette jeune PME, composee de cinquante employés, ambitionne de rendre la production de méthanol « plus verte » tout en la relocalisant en Europe, contribuant ainsi à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à favoriser l'autosuffisance du continent.

Deux usines d’e-methanol en France.

Elyse Energy prévoit de construire deux usines en France pour produire de l'e-méthanol.

L'une de ces usines se trouvera près de Pau, sur le site de Lacq, et une autre en Isère. Cette dernière a été présélectionnée par la Commission européenne pour recevoir un financement du Fonds Innovation, qui distribuera à terme 3,6 milliards d'euros.

3 briques technologiques

Le processus de production de l'e-méthanol d'Elyse Energy repose sur trois principales briques technologiques.

  • La première consiste à produire de l'hydrogène par électrolyse de l'eau et à combiner cet hydrogène avec du CO2 industriel non évitable ou biogénique pour fabriquer la molécule CH3OH. Cette méthode est alimentée par un réseau électrique à faible émission de carbone.
  • La seconde brique consiste en la récupération de CO2 à partir de diverses sources, notamment une cimenterie de Lafarge.
  • La dernière brique est la méthanolisation, qui combine l'hydrogène et le CO2 pour produire l'e-méthanol.

À terme, Elyse Energy vise à exploiter quatre sites de production d'e-méthanol en France, pour une production totale de 500 000 tonnes par an.

Sur le même sujet

Lancement du programme de recherche pour soutenir l’innovation et développer les futures générations de batteries

Un programme et équipement prioritaire de recherche (PEPR) intitulé « Soutenir l’innovation pour développer les futures générations de batteries » a été lancé le 10 janvier 2023 et sera piloté par le CEA et le CNRS pour le compte de l’Etat.

Smartgrids, Blockchain : zoom sur les innovations qui accompagnent la transition énergétique

Saviez-vous que certaines nouvelles technologies, telles que les smartgrids, les objets connectés, ou encore les blockchains, apportent des solutions pour faciliter la transition énergétique ?
1 2 3 6
Le site d'information pour les professionnels de l'énergie.
© actuenergie.fr 2024 -
Mentions légales
-
CGU
-
Plan de site
userscrossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram