Mots-clés :

Une start-up toulousaine invente une solution pour transformer les pertes de chaleur des industriels en profits.

Stocker la chaleur perdue lorsqu’elle est produite par l’industrie est l’objectif d’Eco-Tech Céram, une start-up Toulousaine. Pour se faire, elle propose une technologie innovante qui permettrait de valoriser la chaleur que l’on appelle « chaleur fatale ».
Par Actu énergie
14 octobre 2022

Pour récupérer la chaleur fatale, Eco-Tech Ceram a inventé et modélisé un container thermique isolé baptisé EcoStock.

Ce système, fabriqué à partir de briques de céramique et dans lesquelles l’air ou les fumées chaudes sont insufflés, capte la chaleur fatale, la stocke puis la restitue.

La chaleur fatale, késako ?

La chaleur fatale que l’on appelle aussi chaleur de récupération est la chaleur générée par un procédé qui n’en constitue pas la finalité première, et qui n’est pas récupérée.

Cette chaleur peut donc être stockée, concentrée ou réutilisée directement dès sa production.

Récupérer la chaleur fatale permettrait d’améliorer l’efficacité énergétique et l’efficacité environnementale d’un système qui produit déjà de la chaleur.

EcoStock serait un système simple d’utilisation, le container pourrait facilement être déplacé dans une usine.

Le procédé de la start-up permettait donc de conserver la chaleur perdue puis de la restituer en énergie décarbonée, uniquement si les besoins sont présents.

 

Un premier prototype installé

C’est l’entreprise mondiale ArcelorMittal, et sa filiale française de Dunkerque qui expérimentent la première unité de stockage conçue par Eco-Tech Ceram.

L’installation sur le site des Hauts-de-France a pour objectif de sécher les boues d’agglomération métallurgique que produit l’usine.

Cette opération désormais réalisable directement sur place permet de limiter voire de faire disparaître les coûts de transport des résidus.

 

Pour la startup, cette solution est durable, rentable et entièrement financée pour transformer les pertes de chaleur en profits. La récupération de la chaleur fatale, qui peut être comprise entre 200 et 1000°C quand elle est produite par des industries, pourrait en effet être une véritable solution d’avenir pour réaliser des économies d’énergie et lutter contre le réchauffement climatique.

Sur le même sujet

Une nouvelle industrie du méthanol émerge, décarbonant la production et visant l'autosuffisance en Europe

Plusieurs PME, dont Elyse Energy, se lancent dans la production de "e-méthanol" pour réduire les émissions de CO2 et garantir une source de matières premières décarbonées pour diverses applications industrielles.

Comment concilier la préservation de la biodiversité et l’utilisation des ENR

Concilier la préservation de la biodiversité et le développement des énergies renouvelables est essentielle pour assurer un avenir durable pour notre planète. Voici quelques approches pour y parvenir :
1 2 3 11
Le site d'information pour les professionnels de l'énergie.
© actuenergie.fr 2024 -
Mentions légales
-
CGU
-
Plan de site
userscrossmenu
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram