Mots-clés :

La production de gaz vert : des enjeux environnementaux, économiques et sociaux

Le gaz vert, ce n’est pas seulement un gaz renouvelable, bas carbone, contribuant à la transition énergétique et aux objectifs de décarbonation de nos énergies. S’il participe à notre indépendance énergétique, le gaz vert est également un atout pour la préservation de l’environnement, pour le développement d’une économie circulaire, d’une agriculture durable et pour la création d’emplois locaux. Retour sur tous les enjeux de la production de ce biogaz.
Par Actu énergie
22 Nov 2023

Avec 634 sites de production et d’injection de biométhane, représentant une capacité installée de 11,5 TWh, soit l’équivalent de la puissance de 2 réacteurs nucléaires, la méthanisation poursuit sa croissance en France.

Cette dynamique de développement devrait se perpétuer au cours des prochaines décennies, la production de ce gaz vert présentant de nombreux atouts, non seulement pour l’indépendance énergétique de notre pays, mais pas seulement.

Décarbonation et préservation de l’environnement

Le bilan carbone du biométhane est quasi neutre. Pouvant être utilisé pour se chauffer, pour cuisiner, mais également comme biocarburant (bioGNV), il représente l’avenir du gaz et apparaît comme une énergie indispensable pour décarboner le mix énergétique français et réduire nos émissions de gaz à effet de serre (GES).

La production de gaz vert contribue également à des enjeux environnementaux : préservation de la qualité des sols et des nappes phréatiques, préservation de la biodiversité, substitution des engrais chimiques par un engrais organique (digestat) et soutien à une agriculture durable.

Développement d’une économie circulaire pour les territoires

Produit localement, le gaz vert apporte une solution à l'indépendance énergétique des territoires et représente une opportunité économique et sociale.

Un projet de méthanisation présente de nombreux atouts pour l’économie locale : valorisation des déchets organiques du territoire, dynamisation des territoires ruraux, création d’emplois locaux et non délocalisables, utilisation d’infrastructures et réseaux existants.

Pour les métropoles, c’est le moyen d’ancrer l’économie circulaire sur leurs territoires avec une technologie permettant de gérer les déchets (boues de station d’épuration, déchets ménagers et industriels).

 

Produire du gaz vert permet donc de décarboner nos énergies, de garantir l’indépendance énergétique de nos territoires, préserver l’environnement, tout en créant de l’emploi et des sources de revenus pour nos agriculteurs.  Tous ces atouts devraient ainsi permettre à la filière biométhane de poursuivre sa flamboyante croissance et de prendre une place grandissante dans le mix énergétique français ces prochaines années.

Sources

Sur le même sujet

Quels déchets peuvent être valorisés pour produire de l'énergie ?

La "valorisation énergétique" est une nouvelle notion apparue il y a quelques années et qui prend de plus en plus d’ampleur dans le contexte actuel de crise énergétique. Elle représente la récupération et la valorisation des déchets dans le but de les transformer en énergie. Des procédés vertueux pour l’environnement, pour l’économie locale et circulaire et pour réduire nos dépenses énergétiques. Le point sur les différents déchets pouvant être valorisés.

COP28 : un accord mais pas de « sortie » des énergies fossiles

La COP28 de Dubaï s’est enfin terminée le 13 décembre par un accord sur une transition énergétique « hors » des énergies fossiles. Un accord certes historique, mais qui ne prévoit pas formellement une sortie ou une élimination progressive des énergies carbonées. Retour sur cet accord conclu entre les pays du monde entier.
1 2 3 13
Le site d'information pour les professionnels de l'énergie.
© actuenergie.fr 2024 -
Mentions légales
-
CGU
-
Plan de site
userscrossmenu
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram