Mots-clés :

Maison passive : une solution face à la hausse du coût de l'énergie

Les prix des énergies flambent depuis de nombreux mois et nous cherchons tous des solutions pour réaliser des économies d’énergie et réduire nos factures énergétiques. Et si la solution était de construire ou transformer votre habitation en « maison passive » ? Découvrez les caractéristiques de ces logements à très faible consommation qui vous permettraient de réaliser des économies d’énergie.
Par Actu énergie
16 Août 2023

Qu’est-ce qu’une « maison passive » ?

On parle de « maison passive » lorsqu’au sein d’un logement la chaleur générée à l’intérieur du bâtiment par les occupants, le fonctionnement des appareils et par le rayonnement solaire via les surfaces vitrées suffit à chauffer l’intérieur du logement.

D’après l’association « La Maison passive », dédiée à la promotion de modes de construction économes en énergie, un bâtiment passif « consomme 90 % d’énergie de chauffage en moins qu’une construction classique ».

En France, environ 3 500 bâtiments sont aujourd’hui considérés comme des « logements passifs ».

L’isolation est une priorité

La maison passive est avant tout un bâtiment parfaitement bien isolé, des murs au plafond en passant par les sols. La priorité absolue est d’empêcher toute perte de chaleur au niveau des différentes parois de l’habitation.

En construction comme en rénovation, l’isolation thermique est renforcée (30 cm d’épaisseur d’isolant minimum), les menuiseries et fenêtres sont à triple voire quadruple vitrage pour éviter le phénomène de paroi froide et les ponts thermiques sont supprimés. En isolant parfaitement sa maison ou son appartement, il est possible se passer de chauffage, même dans un immeuble ancien.

De plus, pour éviter d’autres pertes thermiques, une maison passive doit être parfaitement étanche en air. L’installation d’une ventilation à double flux va permettre de récupérer la chaleur produite avant de rejeter l’air à l’extérieur. Elle va aussi réutiliser les calories de l’air sortant pour chauffer l’intérieur du logement.

Un intérêt économique et écologique

Si le coût de conception d’une maison passive est plus important, les dépenses énergétiques des habitants pour le chauffage sont en moyenne trois fois inférieures à celles d’un bâtiment respectant la RE2020, dernière réglementation entrée en vigueur au 1er janvier 2023.

Consommer moins d’énergie revient à réduire vos factures mais également l’impact environnemental de votre logement. Vos besoins énergétiques sont drastiquement diminués, votre chauffage ne fonctionne quasiment pas et n’émet donc pas de gaz à effet de serre (GES).

De plus, en optant pour des matériaux naturels comme le bois, vous diminuez davantage encore votre bilan carbone. 80 % des maisons passives sont à ossature bois. Un atout supplémentaire de la maison passive, économique et donc écologique !

 

Sur le même sujet

Nos astuces pour réduire sa facture d’électricité

Les factures d’électricité ne cessent d’augmenter et malheureusement, la hausse va se poursuivre l'an prochain... Quelques astuces et bons réflexes permettent de réduire sa consommation de l’électricité.

Pompes à chaleur : attention aux déconvenues !

Les pouvoirs publics incitent les particuliers à remplacer leurs vieilles chaudières à gaz ou au fioul par des pompes à chaleur (PAC). Mais avant d’en faire l’installation, des précautions doivent être prises pour éviter toute déconvenue. Bruit généré, dimensionnement, isolation, montants des primes… Nos réponses aux éventuels problèmes que vous pourriez rencontrer.
1 2 3 16
userscrossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram