Mots-clés :

Pompes à chaleur : attention aux déconvenues !

Les pouvoirs publics incitent les particuliers à remplacer leurs vieilles chaudières à gaz ou au fioul par des pompes à chaleur (PAC). Mais avant d’en faire l’installation, des précautions doivent être prises pour éviter toute déconvenue. Bruit généré, dimensionnement, isolation, montants des primes… Nos réponses aux éventuels problèmes que vous pourriez rencontrer.
Par Actu énergie
15 Nov 2023

Environ 12% des foyers français se chauffent grâce à une pompe à chaleur (PAC), un système encouragé et favorisé par les pouvoirs publics, grâce aux aides de l’Etat notamment.

Si une très grande majorité des utilisateurs sont satisfaits par leur équipement, certains témoignages montrent que des problèmes sont régulièrement rencontrés suite à l’installation d’une PAC. Veillez donc à prendre des précautions et suivre nos conseils avant d’opter pour ce système de chauffage.

La PAC peut générer trop de bruit

Le bruit généré par les PAC est un problème récurrent, créant de nombreux conflits de voisinage. Les fabricants travaillent justement à l’amélioration des caractéristiques acoustiques des modules extérieurs, afin de pallier à ces désagréments.

Il est donc important de vérifier les notices techniques des produits pour en connaître les niveaux sonores. Les appareils haut de gamme, plus chers à l’achat, peuvent produire moins de nuisances sonores.

L’emplacement des unités extérieures est un point majeur à voir avec votre installateur. Installée le long d’un mur, entre deux murs ou dans une courette, les émissions sonores sont amplifiées de 3, 6 ou 9 dB. Une augmentation de 3 dB équivaut à l’écoute au doublement du volume sonore ! Il est donc recommandé d’écarter les unités des murs extérieurs pour éviter les résonnances.

Il est également possible d’entreprendre des travaux acoustiques : couvrir les murs de matériaux absorbants, planter une haie d’arbustes (à bonne distance) devant le ventilateur ou encore coffrer l’unité en laissant des ouvertures pour capter les calories de l’air.

Attention au mauvais dimensionnement de votre PAC

Le dimensionnement de votre PAC est un sujet très important. Sous-dimensionnée, elle ne vous garantira pas un confort de chauffage optimal pour votre intérieur. Cependant, si elle est surdimensionnée par rapport aux besoins de votre logement, elle fonctionnera en sous-régime. Non seulement elle vous aura coûté bien plus cher à l’achat, mais elle opérera plusieurs mises en pause puis redémarrages de façon intempestive, générant une forte consommation électrique.

Ne pas installer une PAC dans un logement mal isolé

L’isolation est un point indispensable et prioritaire. Peu importe le système de chauffage que vous installez, le rendement de celui-ci sera forcément moindre si votre logement est mal isolé. La consommation électrique sera donc plus importante qu’espérée.

De plus, si vous installez une PAC avant de réaliser les travaux d’amélioration de l’isolation, il est quasi certain que celle-ci se retrouvera alors surdimensionnée. Une fois l’isolation améliorée et les déperditions thermiques résolues, vos besoins de chauffage seront moins importants. Votre PAC préalablement installée sera trop puissante et plus gourmandes en électricité.

En réalisant les travaux d’isolation avant l’installation de votre PAC, vous pourrez opter pour un modèle moins puissant et donc plus économe.

Mauvaises surprises quant aux montants des primes versées

Des aides de l’Etat, comme MaPrimeRénov’ ou des Certificats d’économie d’énergie (CEE), peuvent être versées pour l’installation d’une PAC. Cependant, il arrive encore trop souvent que des installateurs peu scrupuleux vous promettent des montants d’aides importants pour vous convaincre de signer leur devis … pour qu’au final ces primes ne vous soient pas versées.

Il est impératif de vérifier votre éligibilité à ces aides, quels sont les travaux possibles et quel montant de primes vous pouvez espérer selon vos revenus. Vous pouvez contacter France Rénov’ pour toutes ces informations et pour vous faire conseiller, afin notamment de monter un dossier de financement pour réduire votre reste à charge et surtout ne pas avoir de mauvaises surprises.

Sur le même sujet

Nos astuces pour réduire sa facture d’électricité

Les factures d’électricité ne cessent d’augmenter et malheureusement, la hausse va se poursuivre l'an prochain... Quelques astuces et bons réflexes permettent de réduire sa consommation de l’électricité.

Jusqu'à 50% d'économies sur la consommation, le SYNASAV confirme l'importance de la maintenance

Le SYNASAV, syndicat national de la maintenance, a officialisé la semaine dernière le lancement de son Observatoire national de la maintenance des systèmes de chauffage. Les objectifs seront de disposer de données fiables, de mesurer les tendances, de comparer les coûts d’entretien et anticiper les évolutions du marché. Le syndicat en a profité pour présenter ses premières expérimentations mettant en avant le lien entre les performances d’une PAC et son entretien indispensable.
1 2 3 17
Le site d'information pour les professionnels de l'énergie.
© actuenergie.fr 2024 -
Mentions légales
-
CGU
-
Plan de site
userscrossmenu
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram