Mots-clés :

Quelles aides et quels travaux pour une rénovation énergétique performante ?

Face à la crise énergétique actuelle et l’envolée des prix des énergies, il est encore plus nécessaire pour les ménages d’entreprendre une rénovation énergétique de leur logement afin de diminuer leur consommation d’énergies. Or il est important de savoir quels travaux privilégier pour améliorer la performance énergétique de votre habitation. Des aides pour la rénovation énergétique existent, mais lesquelles vous sont accessibles ? Quelles démarches pour les obtenir ? Les réponses dans notre dossier.
Par Actu énergie
5 Oct 2022

En France, 5,2 millions de logements sur les 30 millions de résidences principales sont des passoires énergétiques. Ces habitations sont régulièrement victimes du froid et de l’humidité en hiver, de la chaleur en été. Si leurs occupants veulent gagner en confort de vie tout en améliorant la performance énergétique de leur logement, il leur faut entreprendre des travaux de rénovation énergétique, qu’ils pourraient financer grâce aux différents dispositifs d’aides.

338 265 logements ont été rénovés au premier semestre 2022 grâce à MaPrimeRénov’ d’après l’Agence nationale de l’habitat (ANAH), en charge du versement de cette aide. Principal dispositif d’aide pour la rénovation énergétique, elle a bénéficié à 68 % à des ménages aux revenus modestes et très modestes. Les travaux de rénovation financés par cette aide sont : un changement du système de chauffage (70 %), l’isolation (21 %) et la ventilation (4 %).

Des petites rénovations peu efficaces

Trop peu de ces travaux sont des rénovations d’ampleur qui amélioreront significativement la performance énergétique des logements. Elles ne permettront pas de faire fortement baisser leur consommation d’énergie et donc limiter leur facture énergétique.

Très souvent, les ménages n’entreprennent que de petits travaux ou une seule amélioration, comme un changement d’équipement de chauffage, une isolation des murs, un changement de fenêtres ou des panneaux solaires. Séparément, ces travaux sont certes utiles, mais ils sont insuffisants pour drastiquement améliorer la performance énergétique de l’habitation et ainsi éradique les passoires thermiques. Changer son système de chauffage alors que toute l’isolation est également à refaire ne résout pas le principal problème de votre logement !

Une plus grosse enveloppe pour financer la rénovation énergétique

Afin de remédier à ce trop grand nombre de passoires thermiques, le Projet de loi de finances (PLF) pour 2023 entend augmenter le budget allouer à la rénovation énergétique et notamment au dispositif MaPrimeRénov’.

Passant de 2 à 2,6 milliards d'euros de budget disponible, le gouvernement veut cibler en 2023 les gros travaux, pour plus d'efficacité énergétique. Cependant ce budget ne semble pas suffisant pour lutter contre les plus de 5 millions de passoires énergétiques. En effet, selon un rapport de la Cour des comptes publié en mars 2022, seuls 2 500 logements sont sortis du statut de passoire thermique, au lieu des 80 000 prévus grâce au dispositif MaPrimeRénov’.

Le gouvernement étudie donc plusieurs pistes : privilégier le versement de  MaPrimeRénov’ pour les rénovations globales et cibler davantage les ménages les plus précaires, vivant souvent dans des logements mal isolés.

Les aides disponibles

MaPrimeRénov’, CEE, chèque énergie, Eco-prêt à taux zéro, TVA réduite… Les dispositifs d’aides à la rénovation énergétique se multiplient, évoluent, il est donc parfois difficile de s’y retrouver. Pour plus de détails sur ces aides financières, consultez notre page ‘Réduire les coûts et bénéficier d’aides financières’ dans notre rubrique « Votre projet de rénovation ».

Sur le même sujet

Nos astuces pour réduire sa facture d’électricité

Les factures d’électricité ne cessent d’augmenter et malheureusement, la hausse va se poursuivre l'an prochain... Quelques astuces et bons réflexes permettent de réduire sa consommation de l’électricité.

Pompes à chaleur : attention aux déconvenues !

Les pouvoirs publics incitent les particuliers à remplacer leurs vieilles chaudières à gaz ou au fioul par des pompes à chaleur (PAC). Mais avant d’en faire l’installation, des précautions doivent être prises pour éviter toute déconvenue. Bruit généré, dimensionnement, isolation, montants des primes… Nos réponses aux éventuels problèmes que vous pourriez rencontrer.
1 2 3 25
Le site d'information pour les professionnels de l'énergie.
© actuenergie.fr 2024 -
Mentions légales
-
CGU
-
Plan de site
userscrossmenu
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram