Mots-clés :

Toutes ces nouvelles alternatives aux pellets de bois

La crise énergétique n’a pas uniquement impactée le gaz et de l’électricité. De nombreux foyers se sont tournés vers le chauffage au bois, faisant exploser la demande. Résultat, les prix des granulés et pellets de bois se sont envolés cet hiver ! Mais ne serait-il pas possible de remplacer cette ressource par d’autres types de pellets, plus écologiques et moins chers ? Palettes usagées, chanvre, lin, marc de café … les alternatives sont nombreuses et parfois très insolites ! Découvrez les agro-pellets et autres nombreuses alternatives qui pourraient remplacer les pellets et alimenter votre poêle à bois.
Par Actu énergie
15 Fév 2023

La flambée des prix du gaz et de l’électricité en 2022 a poussé les ménages à se tourner vers d’autres systèmes de chauffage. L’an dernier, près de 200 000 foyer français se sont ainsi convertis aux poêles à granulés ou pellets de bois. Aujourd’hui, 1,7 millions de Français se chauffent grâce à cette énergie, soit une augmentation de 13% par rapport à 2021.

Une demande accrue, un prix doublé !

Malheureusement, cette hausse des logements équipés de poêles à bois n’est pas sans conséquence. Les délais d’installation sont plus longs, mais surtout le prix des pellets de bois a explosé !

Avec la multiplication des poêles à bois dans les foyers français, la demande a connu un bond exceptionnel cet hiver, entraînant une pénurie de bois. Qui dit hausse de la demande et manque de ressources, dit hausse des prix. La tonne de pellets de bois en 2022 a atteint plus de 1000 euros alors qu’elle se situait autour de 400 euros en 2021.

A titre indicatif, le prix d’un sac de 15kg de pellets de bois a été multiplié par 2 en moins d’un an, atteignant près de 8 euros contre 4 euros l’an dernier ! Ces dernières semaines, le prix des pellets a commencé à baisser, passant sous les 7 euros le sac de 15kg.

Malgré cette inflation, le chauffage aux pellets reste presque deux fois moins cher qu’avec des radiateurs électriques. Mais il serait intéressant de trouver des alternatives aux pellets de bois, pour ne pas subir chaque année une inflation similaire.

Produire des pellets à partir de déchets de bois jusqu’alors non revalorisés

Les pellets de bois sont traditionnellement fabriqués à partir de résidus de bois comme la sciure et les copeaux. Mais le bois est devenu une matière coûteuse et assez rare. Désormais, de nouveaux types de pellets de bois vont être produits en valorisant des déchets de bois inutilisés, afin de produire de nouveaux pellets moins chers mais sensiblement similaires aux granulés classiques.

Dans l’Hérault, la société Granuléro vient de lancer la production de pellets à partir de résidus d’élagage.   Ils ambitionnent de produire environ 600 tonnes de pellets par an et devraient commencer à commercialiser leur produit recyclé dès l’été prochain.

A Béthune (Pas-de-Calais), l’entreprise Voé, spécialiste de chaudières biomasses, a lancé Granuloé, une unité de production de pellets à partir de palettes de bois récupérées ! L’entreprise récupère les palettes d’une usine d’emballage située à proximité et espère produire 2500 tonnes de pellets en 2023. Elle vise une production de 4000 tonnes par an dès l’année prochaine.

Des « agro-pellets » issus de déchets de cultures

Mais pourquoi n’utiliser que du bois ? Il existe d’autres matières combustibles qui peuvent également servir à la production de pellets.

De nouveaux types de pellets sont fabriqués à partir de résidus de cultures. On les appelle les « agro-pellets ». Ils sont produits à partir de résidus et déchets de plantes ou graminées telles que le chanvre, du lin, le miscanthus, le tournesol, le paprika ou encore la paille.

Leur point commun : ce sont des matières facilement cultivables, en grande quantité et rapidement. En valorisant ces déchets de cultures, il est possible de produire de nouveaux granulés de qualité égale voire supérieure aux pellets de bois pour un coût de production et de transformation moins cher ! Ces alternatives apparaissent donc comme des solutions viables, écologiques et locales pour remplacer les pellets de bois. Pour certains « agro-pellets », il pourrait être nécessaire de remplacer le brûleur de votre poêle à bois.

 

Les alternatives aux pellets de bois ne manquent pas. Il y en a même qui sont produits à partir de marc de café ou de noyaux d’olives ! La diversité et la multiplication des ressources pouvant être valorisées et transformées pour la fabrication de granulés est presque infinie. Le développement de toutes ces variétés nouvelles de pellets permettra d’en faire une matière accessible et écologique.

Sur le même sujet

Quels déchets peuvent être valorisés pour produire de l'énergie ?

La "valorisation énergétique" est une nouvelle notion apparue il y a quelques années et qui prend de plus en plus d’ampleur dans le contexte actuel de crise énergétique. Elle représente la récupération et la valorisation des déchets dans le but de les transformer en énergie. Des procédés vertueux pour l’environnement, pour l’économie locale et circulaire et pour réduire nos dépenses énergétiques. Le point sur les différents déchets pouvant être valorisés.

COP28 : un accord mais pas de « sortie » des énergies fossiles

La COP28 de Dubaï s’est enfin terminée le 13 décembre par un accord sur une transition énergétique « hors » des énergies fossiles. Un accord certes historique, mais qui ne prévoit pas formellement une sortie ou une élimination progressive des énergies carbonées. Retour sur cet accord conclu entre les pays du monde entier.
1 2 3 23
Le site d'information pour les professionnels de l'énergie.
© actuenergie.fr 2024 -
Mentions légales
-
CGU
-
Plan de site
userscrossmenu
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram