Mots-clés :

Le bioGNL investit le fret maritime

Très énergivore, le fret maritime entreprend lui aussi sa transition énergétique afin de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et sa dépendance au pétrole. Le bioGNL profite actuellement d’une forte croissance dans le maritime mondial. Focus sur le développement de ce gaz liquéfié renouvelable et ses atouts pour la mobilité lourde.
Par Actu énergie
6 Sep 2023

Les prix du pétrole sont en forte hausse actuellement, en raison de l’annonce des pays pétroliers de réduire leur production. Le fret maritime pourrait s’en retrouver fortement impacté, tant cette filière est consommatrice de cette énergie fossile.

Or les compagnies logistiques maritimes mondiales cherchent à réduire leurs émissions de CO2 et misent sur des solutions alternatives aux hydrocarbures. L’une d’elles est justement en forte croissance : le bioGNL (biogaz naturel liquéfié). Il pourrait révolutionner la filière du maritime.

Décarbonation de la mobilité lourde

Actuellement, de nombreux transporteurs opèrent grâce à des navires fonctionnant au GNL (gaz naturel liquéfié). Il possède un avantage majeur sur le gaz naturel : une meilleure densité énergétique volumique. Dans un même volume, le gaz naturel liquéfié c’est 600 fois plus d’énergie que le gaz naturel ! Malheureusement, le gaz naturel reste une énergie fossile et polluante, même si elle permet de réduire de 20% les émissions de CO2 en comparaison avec le fioul ou le diesel, ce n’est pas suffisant.

Alors les acteurs du fret maritime misent désormais sur le bioGNL. Du biogaz (ou gaz vert) issu de la méthanisation puis transformé par liquéfaction. En utilisant du bioGNL comme carburant sur leurs navires, les compagnies réduiront leurs émissions de CO2 de 75 à 80% !

Une baisse considérable qui explique la forte croissance du bioGNL sur ce secteur du transport maritime mondial.

70 ports et 355 navires dans le monde

Selon Sea-LNG, coalition industrielle multisectorielle créée pour démontrer les avantages du GNL comme carburant marin, le bioGNL est présent à l’heure actuelle dans près de 70 ports du globe. On en trouve notamment sur la côte est des Etats-Unis ou encore dans les ports internationaux de Rotterdam et Singapour.

La flotte mondiale actuelle rassemblerait 355 navires alimentés au GNL, tous pouvant utiliser le bioGNL comme carburant alternatif sans aucune modification. Autres avantages de taille : le transport, le stockage et le ravitaillement du bioGNL peut être effectué au sein des zones portuaires avec les infrastructures GNL existantes.

Les atouts du bioGNL séduisent de plus en plus de compagnies maritimes. Récemment, MSC a passé commande de 10 nouveaux porte-conteneurs alimentés au GNL ou bioGNL. Ce biocarburant alternatif connaît ainsi une forte croissance et devrait prendre une place prépondérante en tant que carburant maritime. Le Centre d'excellence en énergie maritime et développement durable (MESD) estimait d’ailleurs en 2022 que le bioGNL serait suffisamment disponible pour décarboner 13% de la flotte maritime mondiale en 2050.

Sur le même sujet

Quels déchets peuvent être valorisés pour produire de l'énergie ?

La "valorisation énergétique" est une nouvelle notion apparue il y a quelques années et qui prend de plus en plus d’ampleur dans le contexte actuel de crise énergétique. Elle représente la récupération et la valorisation des déchets dans le but de les transformer en énergie. Des procédés vertueux pour l’environnement, pour l’économie locale et circulaire et pour réduire nos dépenses énergétiques. Le point sur les différents déchets pouvant être valorisés.

COP28 : un accord mais pas de « sortie » des énergies fossiles

La COP28 de Dubaï s’est enfin terminée le 13 décembre par un accord sur une transition énergétique « hors » des énergies fossiles. Un accord certes historique, mais qui ne prévoit pas formellement une sortie ou une élimination progressive des énergies carbonées. Retour sur cet accord conclu entre les pays du monde entier.
1 2 3 8
userscrossmenu linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram